Historique de la Fédération Tunisienne de Rugby

 UN  CONTE DE  FEE

         Lorsqu’en 1971, une poignée de « mordus » réunis autour de Mr Tahar Belkhodja créèrent la Fédération Tunisienne de Rugby.

C’était avant tout dans le souci de codifier et de canaliser une certaine pratique existante déjà depuis deux ou trois années et qui regroupait tous les dimanches des équipes de coopérants avec de jeunes élèves tunisiens, soucieux de pratiquer leur sport favori mais aussi de recréer un espace culturel familier.

Ces rencontres devenant de plus en plus intenses et fréquentes, il devenait urgent de les encadrer dans les règles d’une compétition officielle répondant aux lois du sport tunisien.

Les équipes existantes se tournèrent alors vers les grands clubs omnisports des villes les plus importantes et c’est ainsi que l’on vit naitre des sections Rugby au sein de clubs aussi prestigieux que le C S Sfax, l’Etoile Sportive du Sahel, l’Olympique de Béja, le Stade Tunisien, le Stade Nabeulien etc… Qui acceptèrent de donner leur nom et leurs couleurs à une pratique toute nouvelle : LE RUGBY.

Le premier titre de champion de Tunisie devait être attribué en Mai 1977 au C S Sfax au dépends de l’A.S .Kaspar Saïd.

L’on retrouvera les mêmes clubs lors de la finale de 1973 .Le trophée étant remis par le Président de la F.T.R  Mr Slahddine Baly, ces deux clubs étaient constitués essentiellement de professeurs d’EPS coopérants dans les deux écoles de formation de cadres EPS à Tunis et à Sfax et ceci devait s’avérer fondamental pour le futur développement du Rugby Tunisien.

En effet, les étudient en EPS ne manquaient pas de s’intéresser à ce sport pratiqué par leurs professeurs qui de leur côté ne pouvaient que rechercher à convaincre leurs étudiants sportifs.

Dés 1973, l’on vit apparaître ainsi des jeunes tunisiens dans la plupart des équipes et principalement des étudiants ou enseignants EPS.

C’est ainsi que la F.T.R imposa à toutes les équipes la présence d’au moins 5 tunisiens dés 1974. L’année à laquelle M.Tahar Belkhodja alors Ministre de L’Intérieur de venait président de la fédération.

Mr Mongi Keskes directeur de l’ENMMEPS  de  Sfax, devant l’engouement suscité par le Rugby auprès de ses étudiants et ayant perçu toute la richesse éducative de cette pratique sportive, décidait, avec l’accord du Ministère de tutelle, de créer un cours d’information «  Rugby » pour les élèves maitres et en  1975 une spécialité Rugby au même titre que les autres spécialistes sportives.

Devant la dynamique du phénomène, le bureau fédéral, renforcé par la venue de jeunes cadres ayant souvent gouté la pratique du Rugby lors de leur formation à l’étranger, décidait de créer une équipe nationale représentative qui devait voir le jour en 1976 et concrétiser sa naissance par une tournée dans le sud- ouest de la France et un match à Tunis contre l’équipe nationale du Côte D’ivoire.

Parallèlement, la pratique au niveau national s’était renforcée par trois noms prestigieux : l’A.S.M.T regroupant les meilleurs éléments militaires et les deux clubs phares du sport tunisien : le Club Africain et l’EST.

Les jeunes affluèrent en masse et la F.T.R décida en 1978 d’imposer à tous les clubs des catégories «  jeunes »intervenant  dans l’attribution du titre de champion de Tunisie.

Ceci devait déboucher sur la création d’une équipe nationale junior qui vit le jour en 1978 à Parme (Italie) lors du tournoi international F.I.R.A.

Entre temps Mr Béchir Salem Belkhiria était devenu Président de la FTR, deuxième événement décisif dans l’essor de Rugby Tunisien.

Homme d’affaires brillant mais aussi homme de contacts, de rayonnement humain, il allait ouvrir toutes les portes au Rugby tant sur le plan national qu’international.

L’organisation en Avril 80 du tournoi juniors à TUNIS devait s’avérer déterminante dans la promotion du Rugby Tunisien.

Ses plus hautes instances présentes à Tunis ayant été vivement impressionnées par la personnalité et le rayonnement de Mr Béchir Salem Belkhiria, l’invitèrent dés lors au sein du bureau exécutif de la fédération internationale de Rugby amateur.

Remarquablement soutenu par Mr Francis Crespo D.T.N  véritable cheville ouvrière sur le plan technique du Rugby Tunisien depuis 1973 ; Mr Bouraoui Regaya  Secrétaire général de la FTR et homme orchestre, lui-même membre de la commission technique de la FIRA et Mr Richard Gradel conseiller technique de la FTR travailleur infatigable et grand organisateur.

Parallèlement, le Président de la FTR entamait une vaste action de promotion, tant auprès des nations des « Homme Unions » que sur les plans arabe et africain, afin d’élargir l’audience et le rayonnement du Rugby tunisien.

Si Béchir  et moi même  avions effectué   une tournée dans le monde arabe  pour la    création  d’une  confédération arabe de rugby,  malgré le  soutien de l’union arabe  des sports ( Le secrétaire général est M.Otman Saad )  le projet n’a  pas  abouti  faute   d’un    nombre de  fédérations  arabes   de rugby  insuffisant .   L’idée fut  lancée

 

Cette inlassable activité finissait par porter ses fruits, mais malheureusement, Béchir Salem Belkhiria devait succomber à une attaque cardiovasculaire le 26 Novembre 1985, laissant la famille du Rugby tunisien traumatisée par cette disparition prématurée.

L’année 1986 devait apporter les plus beaux fruits du travail de longue haleine entrepris par la FTR.

Ce fut tout d’abord la création de la CARA, le 28 Janvier 1986 à Tunis en présence de 8 pays cofondateurs, sous la vigilante attention du Vice Président de la FIRA Mr Teddy Lacroix et couronnée par la brillante allocution de Mr Amadou Lamine Ba Président du Conseil Supérieur des Sports Africains CSSA.

La FTR recevait l’honneur de présider la confédération ( Dr Hamda Belkhiria) et se voyant confier le secrétariat général et la trésorerie en la personne de Mr Bouraoui Regaya.

Sur le plan technique, ce fut un véritable coup de tonnerre qui éclata sur le nouveau stade national de rugby à El Menzah le 3 Mai 1986, la Tunisie sortait brillamment vainqueur de sa confrontation avec la Roumanie (17- 15) nation majeure de Rugby mondial, écrivant ainsi les plus belles pages du sport tunisien.

Forte de cet élan, et fort bien soutenue par le Ministère de la jeunesse et des sports, la FTR continuait son effort de consolidation sur le plan intérieur et voyait son image affermie sur le plan international : tout d’abord avec la confirmation de la 1ére coupe d’Afrique des nations prévue en Juillet 1987 dans le cadre grandiose des jeux africains de Nairobi.

 Ensuite avec la double invitation à notre équipe nationale senior de participer au tournoi mondial de rugby à 7 de Sydney (8 et 9 Avril)  et pour effectuer une tournée aux Etats Unis  et au Canada (Mai 1987).

De 1985 Drs Hamda Belkhiria, Moncef Boulakbèche  puis Mr Aref Belkhiria  ont  continué le  gros  travail  entamé  par Si  Béchir à  savoir, développer le  Rugby chez les jeunes, former les cadres et les arbitres, créer de nouveaux clubs spécialisés de rugby, consolider nos relations avec les pays amis.

Nos Equipes Nationales    séniors  et  juniors  participaient     régulièrement  aux compétitions officielles   de  la  FIRA, les   Equipes cadettes  et  minimes  Participaient à des tournois en France et en Italie.

Après un  voyage  à Hong Kong et un contact avec les responsables du rugby  Notre Equipe Nationale de rugby à sept a été invitée au tournoi international  De H.Kong deux fois de suite en 1988 et 89.Notre Equipe  a  eu l’occasion de  se frotter à des gros calibres comme les Fidji, la Nlle Zélande, l’Australie, les Samoa qui l’aurait  cru les années 70 !!!!

Depuis notre fédération a cru au rugby à  sept joueurs et nous étions parmi les premiers pays à faire cela dans notre hémisphère nord.

En 1998 l’International Rugby Board (IRB) a pris le rugby mondial en main.

Pour cela l’IRB a mis en place des confédérations  continentales (Feu Si Béchir  et la Fédération tunisienne avaient une quinzaine d’année d’avance sur l’IRB avec la création de la CAR  en 1986).

Toutes les compétitions officielles  devront se faire alors à l’échelle de chaque confédération, ce qui n’a pas arrangé les affaires de   nos Equipes Nationales puisque nous ne pouvons plus avoir beaucoup de matchs officiels pendant la saison.

La CAR a crée une Coupe d’Afrique des Nations tous les deux ans pour faire participer tous les pays africains dans des poules régionales

Le président Aref Belkhiria (ancien joueur de rugby lui-même) et ses collaborateurs ont beaucoup investi dans le rugby à7.

Notre Equipe se faisait inviter régulièrement à des tournois internationaux de haut niveau: Benidorm (Espagne) plusieurs fois, Catania (Italie), Kenya.

Un championnat de Rugby à 7 a démarré et plusieurs tournois de jeunes sont organisés chaque saison en Tunisie.

2001  M.Fethi  Hachicha présidait  la fédération. La création de l’Union Arabe de Rugby en 2002, l’organisation du premier  tournoi  International de rugby féminin le 7 Mars 2002  et la première  qualification de notre   « Sept National » à la coupe du monde de rugby (Hong  Kong 2005) comme pour la  deuxième fois celle de 2009 (Dubaï) sont parmi  Les plus grandes réalisations.

En 2003,  en  2007, comme depuis le début  en 1991, notre équipe nationale de  Rugby à quinze   a toujours raté de très peu la qualification pour la phase  finale. (La Namibie a toujours été  le représentant africain, sauf la Côte d’Ivoire en 1995, dans les phases finales et ce depuis 1991)

Cette qualification  et donc ce rêve  ne peuvent être réalisés que par la  consolidation d’un  travail  de base, la formation des arbitres et des entraineurs de haut niveau, par la formation des jeunes, des scolaires  et des universitaires .

Avant le  mot de la fin  nous  remercions  et nous sommes   reconnaissants à  la société BSB qui depuis la disparition de Si Béchir Salem Belkhiria (en 1985)  jusqu’à nos jours  organise tous les ans, en étroite collaboration avec la fédération; un tournoi de jeunes regroupant toutes les équipes de minimes et  cadets de toutes les équipes du pays et offrent des coupes et des équipements à tous les participants

Cette  belle Histoire du RUGBY TUNISIEN à laquelle trop peu de personnes  ont vraiment cru au départ  n’est bien sûr pas terminée.

la route encore longue   et difficile  attend les prochains dirigeants du rugby. Mais pour être fidèle à cette histoire nous n’avons pas le droit d’oublier les personnes et les amis qui ont contribué à écrire ces belles pages et,  sans lesquels les choses et les résultats ne sont pas ce qu’ils sont actuellement :

Les Paoletti père et fils, Vaissières, Denis , M.Faucampré, l’Adjudant Merles, le  Cl  Dr Léger,  Jeff   Turon, Bell, Mérignac. R .Gradel, P. Râteau,  Mérignac et bien sûr Francis Crespo (voir Abderrahmane…) et bien d’autres que j’ai oublié ; toutes ces personnes étaient à la fois  professeurs,  dirigeants,  joueurs, entraineurs, arbitres   .

                                                                                                                Bouraoui REGAYA

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply