HEUREUX QUI COMME ULYSSE

Expo de Sophonisbe 2003

           L’expression est peut être éculée, longtemps ressassée, souvent reprise ou injectée à l’occasion de n’importe quel voyage ordinaire  ou  parfois  exceptionnel  effectué  par ceux qui se  sentent légitimement autorisés à l’employer.

Mais quand, dans l’âme, sans pourtant avoir la bougeotte, on est pris par l’impérieuse envie de partir vers d’autres horizons, d’autres contrées …. d’autres continents, laissant tout derrière soi, on peut dire, sans préjudice des difficultés et autres accrocs rencontrés qu’on est heureux d’avoir fait un voyage. C’est que par atavisme de Méditerranéen, par fascination de l’horizon ou en quête de l’autre, j’ai toujours rêvé de parcourir le monde comme d’autres rêvent de le conquérir .

Aujourd’hui, alors qu’à travers les cinqs continents j’ai pu visiter plus de 190 pays, je me dois, au-delà de la satisfaction d’avoir réaliser mon rêve, d’en exprimer la leçon profonde

 Globe-trotter par vocation, je suis devenu au fur et à mesure de mes pérégrinations, voyageur par communion. Rien ne permet mieux de comprendre la remarquable similitude entre les hommes et les peuples que d’aller vers eux et de partager leur quotidien .

Relativiser  la notion de frontière naturelle ou artificielle, c’est mesurer à quel point nous sommes proches les uns des autres et combien les différences de race, de couleur, de religion, de culture ou de moeurs ne sont que des nuances offertes par la providence pour nous enrichir mutuellement.

Pour vous faire partager ma soif ardente d’évasion, pour vous amener à revivre avec moi une part de cette réalité, j’ai cru bon, humblement, de décrire quelques-uns de mes périples à travers le monde par mes livres, mes collections pour le souvenir pour que mes semblables, épris de liberté, puissent enfin bannir les frontières entre les hommes et applanir la mappemonde.

                                         BON  VOYAGE.                              Bouraoui                                   

                                                                                                                      

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply